27 décembre 2011

Rando raquettes au Honneck

Petite rando raquette dans les haute Vosges décision de dernière minute.


26 décembre 2011.
Après les fêtes de Noël où nous avons bien profité de toutes les bonnes chose que le réveillon est à même de nous proposer.
On prend la décision (toujours, après les fêtes), demain on bouge !!!!!!!!!!
Direction les crêtes Vosgiennes (130 km) pour surtout profiter d'une belle journée et peut être ..... d'essayer de faire une petite place pour la semaine prochaine. Et oui, on remet cela !!!!!!!!
Ah ces fêtes, pas bon pour la ligne. Oui, je sais, avec modération, mais il est parfois des règles qu'il est difficile de suivre.......lorsque c'est bon, tant solide que liquide.



En attendant, arrivés au Collet, en direction du col de la Schlucht, nous ne sommes pas déçut, Le soleil pointe le bout de ses rayons et la température est de 3°. 



Superbes paysage ensoleillés, neige encore présente (au dessus de plus de 1000m) . 
Petit album photo qui vous invite au honneck et sur les crêtes Vosgiennes.

Petit Diaporama ci dessous :
Raquette Vosges 26-12-2012

@ Bientôt pour d'autres aventures.
Pierre.






18 décembre 2011

Trek à la Réunion.

La Réunion ou Île à Grand spectacle.


Située dans l'Océan Indien, cette île pourrait être "le paradis" pour randonneurs. La diversité des sites traversés sont sans communes mesures avec les îles l'entourant.


Variété de paysages, avec ses trois Cirques (Salazie, Cilaos, et Mafate,) petit joyaux qui est pour moi le plus préservé. Son volcan encore actif et sa forêt primaire(qui malheureusement à pris un coup de chaud lors de notre passage). Pas de grande plages, ces dernières étant principalement situées sur la côte Ouest de St Leu et St Gilles.


C'est par le Gr2 que nous avons traversés l'Île du Nord au Sud, du 19 au 30 octobre 2011 sous le soleil et une température parfaite. D'une longueur de 130km et d'un dénivelé positif d'environ 9500m.
Marie et moi.
Nous avons sautés la première étape du fait d'organisation et d'intendance et c'est donc du village de Dos d'Âne que nous débutons ce superbe périple. Chambre d'hôte"Chez Raymonde" que je recommande pour son accueil et sa gentillesse. Nous nous étions ouvert l'appétit en montant à Roche vert bouteille et au Kiosque du Cap Noir qui nous donner un aperçut de notre journée du lendemain. Couché de soleil sur St Paul avant de nous endormir en nous posant une multitudes de questions sur l'aventure  qui allait suivre pendant ces 12 jours.


Les quatre premiers jours ont été consacrés à la traversée du cirque de Mafate. Dos d'Âne, les Îlets de Deux Bras, Aurére, Îlet à Malheur, Îlet à Bourse, Îlet Grand Place, Cayenne, Îlet des Lataniers, Îlet des Orangers, Roche Plate, Les Trois Roches et Marla.


Un sentiment de liberté, et plusieurs itinéraires permets de découvrir ce cirque extraordinaire ceinturé de murailles abruptes et verticales où culmines les principaux sommets de la Réunion parmi, la Roche écrite, le Grand Bénard, le Grand Morne, le Piton des Neiges (point culminant de l'Océan Indien), le Cimendef  et le Morne de Fourche.  


Quatre journées pour le cirque de Cilaos que nous avons rejoins par le col de Taïbit, au pied des Trois Salazes, Cilaos en passant par la cascade de bras rouge. Refuge de la caverne Dufour où il faut se levé à 3h00 du matin pour assister au levé du soleil au Piton des Neiges à 3070m. On quitte le cirque de Cilaos pour rejoindre Bourg Murat en passant par la plaine des Caffres, grosse journée. 


Superbe itinéraire vers le massif de la Fournaise, c'est une transition entre deux univers: d'un coté la forêt verdoyante et de l'autre l'aridité minérale du volcan. La plaine des sables et un univers à part, envoûtant, fascinant, lunaire pour rejoindre le pas de Bellecombe. Gîte du volcan, 1 journée pour visiter le cratère Dolomieux et ses environs. Ensuite on quitte la Fournaise, de nouveau par un bout de la plaine des sable pour rejoindre le pied de Piton Chisny, Piton Rouge, Piton Hubert ensuite celui de Piton de Bois vert pour rejoindre le Gite de Basse vallée. Dernière journée pour descendre sur Cap Méchant et la fin de notre périple.


Organisation: Les gîtes retenus d'avance à la maison de la montagne, on toujours donnée satisfaction de par leurs restaurations, leurs accueils et la gentillesses des gardiens. 
Les itinéraires sont bien balisés et sécurisés.
En cas de problème physique, il est possible de sortir des itinéraire pour rejoindre des point de replis accessible en véhicule.


Prochainement reportage photo............@Suivre.



30 septembre 2011

Ballades dans les hautes Vosges.

Hello,
Petites nouvelles de nos dernières sorties avec "le Glaude".


Mercredi 21 septembre, les Spitzkopfs étaient aux Programme de la journée.


Pour y accéder, la voiture est garée au pied du Honheck pour rejoindre la Worsmspel qui descend sur le lac de Schiestsrothried et ensuite remonter pour rejoindre le début de l’arête et s'équiper.Spitzkopf.


"Le Glaude"  retrouve ses sensations, celles de l'escalade, de la corde, du vide et c'est avec le sourire que nous terminons cette succession de petits gendarmes sous le soleil. Beaucoup de monde sur les crêtes.


Pour finir l’après midi, deux petites caches dans le sentier des Roches et ils nous faudra renter un "peu crevés" mais content de notre journée.

Cache "sentier des Roches1"
Cache"sentier des Roche2".



Ce jeudi 29 septembre, avec Claude, on remet ça



Direction col du Calvaire pour rejoindre le lac Blanc. Départ du bord du lac pour rejoindre " la Vierge du lac" une copine du Glaude. Un peu au dessus de cette dernière se trouve une cache que l'on ne peut ignorer. Un petit détour, et la cache est logée.Cache"Lac Blanc".  


Nous continuons notre chemin en direction de la source du lac Blanc où se trouve également une deuxième cache que nous découvrons facilement.Cache"Source du lac blanc".


 Ensuite les crêtes pour rejoindre le sentier qui descend au lac Vert. Sur notre cheminement se trouve une troisième cache que nous logerons sans grand problèmes. Cache"Ballade Vosgienne6" .

Et oui!!!!!!! Comme des enfants trouvant un trésor. Lac Vert pour ensuite déjeuner sur la terrasse du Club Vosgien à où des bénévoles sont en train de sculpter un personnage et un chien dans un restant de tronc. Du bel ouvrage. Après cette petite pause, direction lac du Forlet situer dans un superbe Cirque. Ce lac est le plus élevé des Vosges. Une quatriéme cache est à proximité, est elle ne peut nous échapper.Cache"Ballade Vosgienne4"  
Encore beaucoup de monde ou nous n'avons pas l’impression d'être fin Septembre. Bon, ils nous faut remonter pour rejoindre le lac Noir et par le sentier Corlélius retrouver le lac Blanc et la voiture. 


En arrivant, nous avons put assister au spectacle de deux vététistes descendant le sentier de la Vierge, avec une dextérité nous laissant sans voix. On ne peux qu'admirer...........
Pour les Photos, il suffit de cliquer sur les deux cadres ci dessous.
@+ Pour d'autres aventures.
 Pierre







26 septembre 2011

De Murbach au Grand Ballon.

Hello,
En cet fin de mois de Septembre ensoleillé, il faut en profiter.



Une randonnée dont le point de départ n'est pas tout prés de notre Lorraine, mais qui vaut le déplacement (Alsace, environ 180km).
Avec 24km et 1600m de dénivelé, on peut qualifier ce parcours, de beau, surtout avec les couleur d'automne du moment, de sauvage et de mystérieux avec au départ, cette ancienne abbaye, véritable joyau du roman alsacien.



Qui en impose, avec ses deux imposante tours de grès rose, qui se dressent fièrement dans ce site majestueux au pied du massif du Grand Ballon.info Abbaye de Murlach.
Cette rando est ponctuée de prairie d'estives et de ferme auberge, qui sont prise d’assaut par des touristes avec de grosses cylindrées. Et il faut réserver pour avoir de la place. 



Sinon, le départ se fait par une montée en forêt jusqu'au col de Munsteraeckerlé pour descendre sur Rimbach , beau petit village, ensuite direction des fermes auberges, Difenbach, de la Glashütte, en poursuivant toujours en montant vers celle du grand Ballon.
On touche presque le point culminant des Vosges. On l’atteint par un cheminement balisé et où en fonction du beau temps  beaucoup de monde se presse autours du monument des Diables Bleus et du bâtiment controversé en forme de gros ballon blanc et qui sert de radar à l'aviation civile. info Grand Ballon.


1424m d'altitude, point le plus haut des Vosges, nous sommes sur la tour de contrôle avec un panorama à 360°, la vue est superbe sur la Forêt Noire, sur les Vosges, la plaine d'Alsace, un peu moins en direction des Alpes, où une brume de chaleur fait écran.



Ensuite c'est une descente tranquille qui nous ramène vres le col de Wolfsgrube ou se trouve un abris en rondin et ça remonte tranquillement sur les ruines de château de Hohrupf et nous descendons ensuite rapidement sur Murbach dans un site très sauvage pour passer à la chapelle de Lorette et l'abbaye. Il est 18h30.



Flammekueches à l'auberge de l'abbaye pour clôturer cette superbe journée, et nous quittons ce site remarquable à la nuit.info Auberge de l'Abbaye de Murlach.


Il suffit de cliquer ci dessous pour un petit album photo.
@+ Pour d'autres découvertes.
Pierre.

Murlach -25-09-2010





20 septembre 2011

Weekend en Bourgogne - Été 2011.

Hello,
Petit weekend en Bourgogne.
De Marsannay la côte à Meursault.


La Bourgogne est une région à découvrir et nous en profitons juste avant les grandes manœuvres des vendanges. le soleil est présent et il continu de faire monter en sucre toutes ces belles grappes.


Une région bénie des dieux, avec : 
Un patrimoine d’exception que nous découvrons au fil des villages et des villes  traversés.


Des villages de caractères de toutes beauté au nom prestigieux.


Son vignoble et sa routes des vins de Grand Crus aux noms si prestigieux. On ne peut résister à la visite des caves, pour découvrir par la dégustation, de quelques-un des plus beaux vins de France.


Son parc naturel où les idées de randonnées ne manque pas et où le dénivelé n'est pas absent.


Ses bonnes tables, avec ses produits du terroir de caractère enfin tout est réunis pour que nous y passions un agréable moment.


Et pour finir, ce n'est qu'à 200km de Nancy.
@+ pour d'autres découvertes.
Pierre.


Petit diaporama qui vous donnera un petit aperçut de la Bourgogne.



05 septembre 2011

Gr5 - Gr52 - Traversée du Mercantour - Août 2011.

Le Mercantour :

Petit résumé de notre trek dans le Mercantour qui c'est déroulé du 8 au 20 Août 2011.Pour situer ce dernier, nous dirons qu'il se trouve dans le haut pays des Alpes Maritimes et qu'il est adossé contre le Piémont italien.Parc National depuis 1979, c'est un espace attachant, que j'aime parcourir, pas facile d’accès du fait de névés tardifs, et de nombreux itinéraires pavé de gros blocs, comme nous avons put le constater tout au long de notre parcours, mais aussi de nombreux lac d'altitudes, tous plus beaux les un que les autres.

Une grande diversité de paysages déroulent leurs facettes au fil de notre avancée et ces derniers sont mis en valeur par une lumière méridionale du à son ciel d'azur.
La faune est aussi présente (ancienne réserve de chasse) et bien visible : Chamois, Bouquetin, Marmottes et dans les airs Gypaète barbu et le fameux Loup, celui qu'on ne voit jamais mais qui fait tant parler...............
Sa vallée des Merveilles et son Mont Bégo, communion avec les temps reculés(2 500 avant notre ère) et toutes les interprétations que notre imagination peut en découlé en observant toutes ces gravures rupestres.
Voici toutes les grandes lignes de notre terrain de jeu pour ses 15 jours passé ensemble.
Gervais, Catherine, Bernard, Denis et moi.
Notre but: Traverser ce massif en étant le plus prêt de sa crête tout en louvoyant entre la frontiere française et Italienne.


Le départ se fait de Larche du refuge à 7h45 sous un petit froid sec (les gants sont de sortis) mais ensoleillé par la suite. Nous empruntons le Gr5 jusqu'au Pas de la Cavale pour ensuite
rejoindre les nombreux lacs Morgons. 
Et déjà, des"marques" commencent à se prendre. Bernard prend la tête avec un rythme....soutenu, Gervais lui emboîte le pas (il craint d'être le plus faible), des clous, il nous roulent dans la farine.Catherine, elle ne lâche rien, Denis, bah.....Lui, il a décidé d'être serre file et moi dans tout cela, et bien je saute de l'un à l'autre, 1 fois devant pour l'itinéraire, 1 fois derrière, et on peut dire que pendant ces 10 jours cela n'a pas varié sauf................. 
Des lacs Morgons, Pas du Morgon, Col de Fer, Aiguilles de Tortisse, et arrivée au refuge de Vens et ses lacs vers 17h30. Repas sympa et dodo dans ce petit refuge où Denis n'arrive toujours pas à dormir......A ces refuges de montagne !!!!!!!!


***** Pour cette deuxième journée, départ 7h45 pour rejoindre le refuge du Rabuons. Variante alpine et il ne fait toujours pas plus chaud les matins. direction Pas de Vens, où de petits névés gelés sont présents. Ensuite montée à la brèche Borgonio pour ensuite descendre sur les lacs du Ténibre, par des éboulis, et ce n'est pas facile et cela demande du temps pour rejoindre les lacs et on en profitera pour casser la croûte de midi. Sauf pour Bernard qui a décider de faire régime et de sauter les repas de midi tout au long du trek. Ensuite départ pour le Ténibre, point culminant de notre périple, sauf pour Denis qui à un coup de moins bien et je l'accompagne pour rejoindre le refuge par le chemin de l'Energie et il en faut à Denis. Pour nos 3 autres compagnons, dont Bernard avait pris la direction la montée au Tenibre et sa descente vers le refuge c'est faite sans difficulté. Repas, et dodo. Denis avait pour cette nuit trouvé un lit à sa convenance et il commence à s'habituer au "confort" des refuges.


***** 3éme journé : Nous devions prendre le Pas d'Ischiator, mais un névé gelé, encore bien présent, en barre le passage. il nous faut donc prendre un autre cheminement plus bucolique, pour rejoindre le refuge de Laus-Foche à St Bernolffo en Italie. Arrivé de bonne heure, ce qui nous permis de faire petite lessive ect, repas et petite chambres, toujours tout bon pour Denis qui s'acclimate, qui dors et qui suit. Pour moi, gros désagrément, au cours de l'étape, j'ai perdu mon appareil photo. Perturbé mais que faire !!!!!!!!!!!!!!! 


***** 4éme journée : Petite journée de récupération pour rejoindre Saint Anna en passant par le Pas du Boeuf, les lacs de Lausfer, et St Anna et son confort, chambre pour 2, douche chaude, bonne biere, enfin que du bonheur. Bien que sans appareil photo, je me sente un peu démunie.


***** 5éme journée : Bonne journée pour rejoindre le refuge de Questa. Ils nous faut remonter sur la crête (Enfin, pendant 10 jours, cela n'a été que montées et descentes). passer au col de la Lombarde, où l'on emprunte un sentier, qui n'est pas répertorier sur la carte, pensant à un raccourci, ce qui n'a pas été le cas, et qui nous à ammené au dessus d'Isolas 2000 pour ensuite passer aux lacs de Terre Rouge, ou Bernard à fait un plongeon. Ensuite brèche de Druos (Frontière), lacs de Valscura, en chemin les bouquetins curieux étaient à la fenêtre d'une ancienne caserne, nous regardant passer, (Cocasse comme spectacle). Et pour finir la journée, remonter sur le refuge qui est plein comme un oeuf. Fini le confort....mais cela se passe bien malgré de petites péripéties, comme celle de nous mettre d'autres randonneurs à nos pieds. Bon repas et dodo pour tous le monde. Ça y est Denis à pris une vitesse de croisière, tant sur les chemins, qu'au refuges. Il se mute en montagnard. Enfin..........encore un peu de temps. Je plaisante bien sur et en plus Denis à bon caractère.


***** 6éme journée : Changement d'itinéraire pour cette journée où l'orage est annoncé pour le début d’après midi. De nombreux bouquetins, chamois, lac d'altitude jalonne notre journée, montée, descentes et 800m de positif pour rejoindre Remondino que l'on aperçoit bien haut.
Pour cette dernière montée, cela ne chôme pas car l'orage menace, et là, les turbos sont lâchés. Il ne faut pas se tromper d'itinéraire (oui Gervais et Catherine ont suivis pendant un petit moment une mauvaise trace, et bien sur, perdu du temps) ce qui a permis à Denis de....presque les doubler !!!!!! Tu les auras Denis..........enfin pas aujourd'hui, car ils remettre la gomme. On ne parle pas de Bernard qui c'est détaché. Enfin, tout le monde arrive avant l'orage et tout le groupe est à l'abris avant que le déluge s'abatte sur le refuge et sur certains randonneurs encore dehors. Et là aussi, encore beaucoup de monde,pour un refuge qui est plus moderne que le précédent. Hélicoptère et secouristes pour certains grimpeurs restés en paroi sous l'orage. Pour nous étude du parcours du lendemain. Manoeuvre de wapoint et de Gps ont été à l'ordre du jour et ma carte du massif qui disparaît. Trop fort. J'ai réussis à en récupérer une au 50/1000, mais tout de même, encore que, avec le monde qui grouille autours. La gardienne à un sens du commerce..........Bon., se sera sans commentaires.


***** 7éme journée. Le beau temps est revenu pour cette nouvelle journée ou il ne fait toujours pas chaud les matins. belles montée dans un superbe site, passage de névé, bref, c'est bien alpin, pour rejoindre le col Guillé en fonction des explications de la gardienne. A l'arrivée au col après une petite pause, nous cherchons Denis, attendons, mais personnes...... Quand, je vous disais que Denis devenais un vrais montagnard, même plus besoin de nous pour rejoindre le refuge de la Cougourde. Enfin, pendant que nous cherchions le bon itinéraire, Bernard part à la recherche de Denis, bien sur dans ces occasions, le téléphone ne passe jamais. Au bout d'une heure, il faut bien se résoudre à reprendre notre cheminement vers notre destination, inquiet, tout de même. Lac de Baissette, lac de Besson pour rejoindre le cheminement qui descend du col de la Ruine pour ensuite après une descente pénible parmi les éboulis, pour apercevoir le refuge de la Cougourde.
Arrivés au refuge, nous sommes content d’apercevoir Denis sur la terrasse du refuge devant une bonne bière. Ouff. 
Explication: A un moment où nous avons tourné, Denis à été tout droit, ensuite il à rejoint d'autres personnes qui l'on mis sur un chemin pour rejoindre le refuge de Cougourde sans passer par les lacs de Besson. Tout fini bien.


***** 8éme journée. Ce matin, il fait bien plus chaud. Et afin que ne reproduise plus une aventure comme hier, Bernard est devenu la doublure de Denis, il ne le lâche pas d'une semelle. Denis ne peut pas s’échapper pour cette étape. Sauf que......afin d'éviter la Madone de Fenestre en descendants du col du même nom, nous tirons un azimute pour rejoindre le Gr52 et passer le Pas du Mont Colomb. Et là Bernard veut suivre un autre cheminement qui doit raccourcir et Denis de suivre sa doublure. Encore une aventure pour Denis que nous ne reverrons que 2 heures après notre arrivé au refuge de Nice.  Le cheminement de Bernard n'était pas des meilleurs et il lui à fallut refaire le chemin inverse et reprendre le chemin ou il nous avait quitter. Pour cette étape, passage au lac de Trécopas Pas des Ladres,Pas du Mont Colomb pour redescendre sur le refuge de Nice, refait à neuf, et le lac de la Fou. Belle étape sous un beau soleil. Et tout le monde est toujours en forme. Le soir certains (e) sortent leur huile essentielle, certain des huiles pour graisser les genoux, d'autre du sirop(cela doit être de la potion magique), enfin chacun à sa recette pour survivre dans ce monde de brute.
Ah oui dernière petite chose demain, la décision est prise, on s'encorde.....!!!!!!! Trop drôle. Que va-il nous arriver demain ????


***** 9éme journée. C'est partit pour une journée relaxe pour rejoindre le refuge de Fontanalba en passant voir les gravures du Mont Bégo. 
En sachant que la visite guidée commence à 14h00, il ne faudra pas s'attarder en route. Passage au lac de Niné, Baisse de Basto, lac de Basto ensuite remonter sur ce site grandiose émaillé de nombreux lacs et une étonnante richesse de gravures d'inspiration agraires de plus de 4000ans avant notre ère et tout cela dominé par le mont Bégo, symbole de divinité.
Visite guidée, intéressante, à partir des lacs jumeaux par un guide du parc pour ensuite rejoindre le refuge de Fontanalba dirigé des gardiennes bien sympathiques. Refuge un peu sommaire en fonction des derniers que nous avons dormis mais bien sympathique avec une bonne table.


***** 10éme journée. Cela ce termine et les journées sont plus relaxes. Moins de minéral et plus de verdure rendre agréble notre cheminement pour rejoindre la vallée des Merveilles par le chemin des guides et qui nous font arriver au refuge avant midi. pour cette après midi, quartier libre. Visite guidée pour les un, baignade pour d'autre, pour d'autre ce sera trouver une cabine téléphonique à plus de 2h00. A l'amour...!!!!!!!! Et tout cela sous le soleil. Beaucoup de monde aussi dans ce refuge. Nous avons de la chance, nous ne dormons pas dans le grand dortoir mais dans une chambre récente de 10 personnes . Sympa. pour cette soirée, nous avons aussi rencontré Danielle et son mari avec Jean Jacques du club de Nancy.


***** 11 journée. Ce soir notre périple sera fini et nous serons au refuge de Larche chez Lombard.
Nous descendons sur Mesches par le vallon de la Minière pour ensuite prendre un bus qui nous amène à Tendes où nous déjeunons pour prendre le train vers 14h00 qui nous déposera à Borgo. Ensuite bus que nous ne voyons pas arrivé, et il nous faut faire du stop, (Denis et moi) pour récupérer le véhicule de Denis que nous avions stationné à Vinardio, enfin tout cela c'est bien passé et nous sommes arrivés au refuge de Larche vers 17h00 et c'est la fin de notre périple. 


Belle aventure humaine qui s'est déroulé dans la bonne humeur sans blessures pour personne.
La journée du lendemain nous a servie à rejoindre Nancy à 750km, tout de même, pas tout prêt.
@+ pour d'autres aventures.
Pour les photos ci dessus ce sont celles de Gervais et de Catherine, vu la perte de mon appareil.
Pierre.
photo de Catherine.
Photo Gervais 1
Phot Gervais 2

Randonnée de deux jours en Petite Suisse Luxembourgeoise.

Rando dans la région du Mullerthal ou Route des Moulins. Il fait encore beau sur la région, profitons en. Pour ces deux jours, je prend...