02 mai 2012

1 semaine dans les Calanques de Marseille à Cassis.


Dernière semaine d'Avril 2012. La météo n'est pas terrible en Lorraine, pluie, vent, il est temps de s'aérer dans le sud ou la météo est plus clémente. Les calanques sont un site dédié à l’escalade.... mais pas que !!!!!


De belles randonnées sont à faire avec des vues superbes et accessibles à tous, (enfin pas toutes). Une semaine serait presque juste, mais cela donne vraiment la réalité de ce site qui vient de passer en parc national. 


Avril, Mai sont les mois parfait pour penetrer sans restriction à toutes les calanques accessibles. Les sentiers sont bien balisés, de couleurs différentes avec la carte IGN  Marseille-Cassis au 15/000 pas trop de risque de se perdre. Les Pas ou petites difficultés sont assurées par des chaines, câbles ou échelles. Il faut tout de même compter sur l'accumulation des dénivelés et aussi en cette période de la végétation souvent agressives. Le mistral a été présent toute la semaine.
En bref, les calanques pourraient se résumé par la beauté et la complexité des reliefs ; Falaises, gorges, grottes, aiguilles, éboulis, criques,gouffres et ses lapiaz. Jamais loin de la grande bleue.
Le camps de base est situé au terrain de camping de Cassis.


1ére journée :
Départ pour le col de la Gardiole et direction la Calanque d'En Vau. Je me laisse guider pas cette entaille dans le massif, balisée en rouge7 pour arriver à une jolie petite plage. Le plaisir de savourer cet instant est immense. Petite montée à la brèche de Castel Vieil, l'accés au plateau est défendu par une cheminée ou il faut (pour être prudent) être munit d'une corde. Prise de photos et redescende pour rejoindre l'autre versant et allez faire un tour au doigt de Dieu. Superbe sentier ou il faut de temps à autre mettre les mains. Passage à l'abris Piolet qui était une ancienne vigie pour rejoindre la pointe d'En Vau et redescendre sur la calanque de Port-Pin.


Petit tour à la pointe Cacau ou il reste des vestiges de l'exploitation du calcaire, au passage, observation du trou du souffleur. Des points de vue et des couleurs à vous couper le souffle. Pour rejoindre la Gardiole je reprends le Gr 98 et petit plus car il n'est pas trop tard je redescend sur En Vau par le sentier escarpé du Portalet pour ensuite reprendre un sentier qui n'est pas balisé pour rejoindre la piste qui passe à l'auberge de jeunesse, la maison forestière et le parking ou la voiture m'attend.
Rando de 5h00 de déplacement avec 970mde dénivelé+/- de 16km.
Album photo : 

2éme journée :
Pour cette deuxième journée, les falaises de Devenson seront au menu.

Départ comme la veille du Col de la Gardiole, mais contrairement à hier, je ne descend pas vers la mer mais prend de la hauteur en prenant la crête de l'Eestel à travers la garrigue. malgré le beau temps, le vent est toujours aussi fort.

Col Ricard, direction cap Gros où l'on commence à dominée la grande bleue.
Rencontre avec le puits Cancel pour ensuite descendre par un sentier raide vers le col des Charbonniers en passant le long des "Lames". Du col on peut admirer la grande Candelle (site d'escalade pour grimpeurs).
Ensuite vue sur les multiples Calanques de St Jean de Dieu, Calanque de Devenson, pour rejoindre l'Aiguille de l'Eissadon et sa fenêtre ainsi que sa Calanque, vue aussi sur le cap Morgiou .


Ensuite le sentier perd de la hauteur pour rejoindre le puits de l'Oule. Un sentier balisé bleu nous amène  sur un belvédère au dessus de la Calanque de l'Oule et celle d'En Vau avec un point de vue sur la brèche de castel Vieil. 
Le retour se fera par le vallon de l'Oule pour rejoindre le cap Gros et ensuite le col de la Gardiole.
L'éveil de la végétation en ce mois de Mai et superbe, les couleurs changeantes de la mer dans les Calanques n'en sont pas moins. 


Parcourir les Calanques en ce moment est pour moi un moment privilégier.
Rando de 6h00de déplacement avec1170m de dénivelé+/- et de 18 km.
Album photo : 


3éme journée : Morgiou et le Pas de l'oeil de verre.
Les mollets commençant à être chauds. Je tente l'aventure du Pas de loeil de verre et la cheminée du Diable. oupsssssss.


Je commence la rando au cabanons de Morgiou. En principe cette rando devrait commencer au Baumettes, mais le tronçon Baumette-Morgiou n'est pas des plus intéressant, enfin pour moi.
Morgiou, ses cabanons, sa Calanque et son Cap tout un programme. Superbe coin et je comprend les propriétaires des lieux qui se battent pour en garder son authenticité. après ses beautés, il faut continuer, et pour cela on prend un peu de hauteur par un sentier côtier pour ce rendre au Cap et la Calanque Sugiton. Vue sur le Torpilleur et la Calanque et sa petite plage. bon la baignade ne sera pas pour cette journée. Là, on ne peut que se poser et observer. Je n'ai plus envie de repartir. En fait, je ne suis pas pressé...... Association de la marche et du plaisir de la mer. Si cette dernière était plus calme, ce serait le lieu idéal pour ce baigner. J'imagine qu'en été, ce lieu doit être convoité.


Pour arriver à cette Calanque un petit Pas est nécessaire avec passage d'échelle donc avec un animal, cela ne me semble pas possible par ce sentier.
On ne peut plus accéder à la Calanque des Pierres Tombées du fait.......bah..... que les pierres tombes. Donc, je remonte par la falaise des Toits d'où l'on aperçoit cette Calanque, le torpilleur, le tonneau, dont il faut un peu d'imagination pour en deviner les formes.
De beaux points de vue.


Petit tour à" la Léque", petite Pointe avec là aussi diverses petites criques, pour se mouiller les pieds. Ensuite le sentier devient encombré d'arbres en travers qu'il faut soit passer en dessous ou dessus tout en maintenant une attention constante, car le vide n'est jamais loin.
Et enfin j’accède à la Calanque de l'Oeil de Verre. et à son Pas bien aménagé, par des échelons et une chaîne et maintenant.....


Direction vers la cheminée du Diable. Le cirque d'Esculape de par sa configuration est assez impressionnante et en empruntant ce sentier qui monte vers la cheminée on se sent un peu isolé et on cherche un peu la faille par laquelle on va sortir de ce cirque. A un moment la cheminée se dresse devant moi et.......Cela devient un Pas d'escalade chaud dans la cheminées. La grande Candelle est dessus fièrement et observe.
Ensuite, le Gr98 et ensuite le Point de vu du Crêt de St-Michel sur Morgiou et les environs. Et pour rejoindre Morgiou descendre par le sentier pointillé jaune en passant par le Col de Sugiton et celui des Escampons.
Rando de 6h00 de déplacement et 1100m de dénivelé+/-
Album photo

3éme journée: Morgiou - pas de l'oeil de Verre.

4éme journée : Calanque de Callelongue - Col de Cortiou.


Belle calanque, que celle de Callelongue avec ses cabanons, là où la route s’arrête et qui surprend plus d'un automobiliste.
Pour longer la côte, on emprunte le Gr98 pour prendre de l'altitude et se diriger vers la Calanque de la Mourinne. En continuant sur ce dernier on rejoins la calanque de Marseilleveyre, celle des Queyrons et celle de Podestat. Ces dernières sont accessibles du Gr sans grande difficultés. ensuite le sentier prend de l'altitude et l'on s'éloigne du bord de mer.
Pour rester le long du bord de mer  et parvenir à la calanque de l'Escu, il me faut quitter le Gr et prendre un sentier balisé en vert très sauvage et spectaculaire où il faut avoir le pied sur et ne pas craindre le vertige. On rejoins le Gr qui remonte le long du cirque des Walkyries pour atteindre le col de Cortiou.


Ces Calanques sont vraiment un ensemble époustouflant de falaises vertigineuses. 
Le col Cortiou n'est pas très loin de Sormiou mais ce sera une autre ballade pour demain. D'un côté la mer, de l'autre Marseille.
Pour le retour, je me dirige dans le somptueux cirque des Walkyries, pour passer au col de la Lébre et descendre par le Grand Malvallon. Remonter au col de la Galinette pour continuer à monter sur la grotte de St Michel d'Eau Douce et faire une visite à la grotte du Déserteur.


Pour la suite on longe le rocher des Goudes avec son Pas de la Demi Lune et là aussi avant de passer le Pas, par curiosité pour moi, il ne faut pas se louper. Ensuite je reprend le sentier pointillé jaune qui me ramène par une descende tranquille, à l'ancien sémaphore et ensuite à Callelongue.
Rando de 6h00 de déplacement et 1000m de dénivelé +/-
Album photo, ci dessous.

5éme journée : De Lumigny - Sormiou.

Départ du parking de Lumigny où je passe la barrière du site classé des Calanques pour me dirigeais vers Morgiou que j'ai déjà visité précédemment mais où je ne n'ai pas "exploré" son Cap Morgiou.
Cap des Escarpons, ensuite chemin balisé de pointillés jaune pour descendre sur Morgiou et ses cabanons.


Direction vers le spectaculaire Cap Morgiou qui semble plonger sans fin vers la grande bleu et le large.
Ruine d'anciens bâtiments, d'ancienne batteries, tout est requis pour laisser planer notre imagination.


La Calanque de la Triperie à la courbe parfaite, nous laisse deviner l'emplacement de la grotte Casquer. L'une des plus fantastique grotte ornée au monde, elle se situe à 37m de profondeur de la surface.
La Calanque de la Triperie était parait-il une ancienne base de pirates....
Ensuite , il me faut remonter la crête de Morgiou jusqu'au "Carrefour" pour reprendre le chemin qui descend sur la calanque et les cabanons de Sormiou. La Calanque est plus large que celle de Morgiou, moins intime, mais tout aussi belle.


Pour le retour, je prends un chemin non balisé pour remonter jusqu'au Col des Escourtines, le Baou Rond, Col des Morgiou, Col des Escarpons et ensuite la belle piste qui se dirige vers Lumigny.
Beaucoup de monde, étudiants, familles partent de cet endroit pour découvrir et profiter de ce site magnifique que sont les Calanques.
Rando de 5h00 de déplacement et 900m de dénivelé +/-
Album photo ci dessous : 

5éme journée : De Lumigny à Sormiou.
6éme et dernière journée :  Du col de la Gineste à la Calanque du Sugiton.


Départ du col de la Gineste pour rejoindre le pied du débonnaire mont Puget qui doit être le point culminant de ce massif.
Ensuite par le confortable chemin du Centaure. Belle vue sur une partie de Marseille et sur le domaine universitaire de Lumigny malgré le brouillard présent de temps à autre.


Au col de Sugiton, je descends le vallon du même nom pour rejoindre sa Calanque. Dernier coup d'oeil sur cette magnifique Calanque pour remonter par les falaises des Toits afin de rejoindre le sentier en balcon des treize Contours, ancien chemins de douanes qui épouse les reliefs du mont Puget et offre une multitude de beaux points de vue sur le littoral, les Calanque de Morgiou, du Sugiton ainsi que la grande et petite Candelle.


Après une belle remontée j'arrive au col de la Candelle où m'attends, encore une dernière fois, de magnifiques vues sur les falaises du cap Canaille.
Direction cap Gros par le le Gr98. Je passe au niveau de la sortie de la cheminées du diable qui laisse de chauds souvenirs.........


Cap Gros et son puits de Candel rejoint, je me dirige vers le vallon de Sainte Marthe pour rejoindre le col Ricard et ensuite pour finir cette belle boucle, le col de la Ginestre.


Belle rando, assez facile qui résume par ses magnifiques points de vues ses 6 jours passés dans ce massif.
Album photo ci dessous :
6éme journée : Du col de la Gineste à la Calanque de Sugiton.


1 commentaire:

carahibou a dit…

Merci pour cette description très intéressante et les magnifiques photos... ça met l'eau à la bouche et me sera très utile car je pars après demain pour une semaine dans ces si belles calanques !....


Julien

Oberland. Grindelwald 2018.

Du 12 au 20 Août 2018. Avec Marie. @ suivre ..........